You are currently viewing Jeu Simple : le pari du PMU préféré des gros joueurs !

Jeu Simple : le pari du PMU préféré des gros joueurs !

  • Commentaires de la publication :0 commentaire

A priori c’est le pari le plus facile et le plus simple à comprendre de la gamme : au Jeu Simple, vous jouez UN cheval, et vous gagnez s’il est à l’arrivée. Ce qui a deux significations possibles, selon les 2 options de jeu : 

  • Si vous jouez « gagnant », votre cheval doit finir premier de l’arrivée,
  • Si vous jouez « placé », il doit finir dans les 3 premiers (donc 1er, 2e ou 3e).

Comment un principe aussi basique peut-il satisfaire les gros joueurs ? La réponse est évidente : au Jeu Simple, vous savez à l’avance combien vous allez toucher si le cheval gagne ! C’est le seul pari hippique qui soit aussi transparent et prévisible ! Cette particularité unique est liée à une précieuse information technique : le « rapport probable« .

Cet indice fait l’unanimité par sa simplicité…

Il y a quelques années encore, les parieurs, la presse, tout le monde raisonnait « cote« . C’était une indication chiffrée sous forme de fraction (ex : 2/1, qui se lit « deux contre un« ), qu’il fallait ensuite traduire en rapport « gagnant« . Une cote de 2/1 par exemple signifiait que pour chaque euro posé sur la table, vous en receviez 2 de plus, soit un rapport de 3 € en tout. Aujourd’hui tout le monde parle directement en « rapport » !

Le rapport est appelé « probable » avant la course, et « définitif » après validation de l’arrivée. C’est un chiffre qui indique ce que vous touchez pour 1 € de mise.

Et voici en quoi cette information est un outil génial pour le Jeu Simple…

Le rapport probable vous donne une maîtrise remarquable sur votre pari, et aucun autre pari ne peut rivaliser. Voici les 3 arguments imparables qui font du Jeu Simple le pari le plus prisé des gros joueurs…

1. Évaluez les chances d’un cheval !

Lorsque vous consultez la liste des partants, sur le site du PMU ou de n’importe quel autre opérateur, chaque cheval est indiqué avec 2 rapports probables, séparés d’environ 30 minutes pour marquer une possible évolution :

Jeu Simple

Plus le rapport probable est faible, plus les parieurs sont nombreux à penser qu’il va gagner. Facile alors de vous faire une idée des chances d’un cheval – même si son rapport n’est jamais une garantie absolue !

2. Anticipez votre gain !

Facile : prenez le rapport probable, multipliez-le par votre mise, et vous obtenez votre gain en cas de victoire du cheval. Retirez votre mise et vous obtenez votre bénéfice !

3. Calculez la mise pour réaliser le gain et le bénéfice visés !

Si vous savez combien vous pouvez gagner, vous savez aussi combien vous devez jouer pour réaliser un certain gain ! Exemple : lundi vous avez joué 5 € et perdu. Mardi vous aimeriez rattraper la perte et faire 10 € de bénéfice, sachant que le rapport probable du cheval est de 4 €. En misant 5 € vous atteignez votre objectif !

Grâce à un mécanisme de calcul des mises exclusif et très simple à utiliser, elle permet de retomber toujours sur vos pieds quels que soient les rapports probables. 

Maintenant, vous avez toutes les cartes en main pour gagner au Jeu Simple !

2.11.0.0

Si vous avez des questions, posez-les dans l’espace commentaire ci-dessous, l’équipe du CDCH se fera un plaisir d’y répondre. Le CDCH vous offre les 7 secrets pour gagner plus grâce aux courses hippiques afin de vous lancer en toute tranquillité sur les champs de courses !

Retrouvez-nous sur les autres réseaux du CDCH :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.