Arrêtez de craindre les écarts, servez-vous d’eux pour gagner aux courses !

Arrêtez de craindre les écarts, servez-vous d’eux pour gagner aux courses !

Voici le message de Jean-René, l’un de nos correspondants : “Pour le mois d’octobre, Trio en 6 chevaux : 1 878,45 € de gains, avec un écart maximum de 6…”

Vous avez du mal à comprendre ? C’est normal, les courses c’est technique

Pourtant, c’est tellement simple quand c’est bien expliqué

Et je fais un pari : 

Après avoir lu cet article, vous comprendrez parfaitement le message de Jean-René.

Pour dire vrai, vous allez même découvrir une technique de “parieur pro”

Et avant de commencer, vous devez savoir que cette méthode est basée sur… 

Le Grand Méchant Loup du parieur :
découvrez comment exploiter l’écart

L’écart fait peur, et pourtant il peut vous être très utile si vous savez l’exploiter correctement – par exemple avec la tactique de « l’attaque à l’écart ». Un peu de patience, vous allez comprendre dans quelques instants !

D’abord l’écart c’est quoi ? L’écart c’est une notion très simple : elle désigne le nombre de courses perdues entre deux victoires.

Alors l’écart tout seul correspond à rien. L’écart se réfère toujours à quelque chose. Pour l’utiliser vous devez préciser si vous parlez :

    • de toutes les courses ou seulement des courses de Quinté+,
    • des victoires (c’est-à-dire de la place de 1er) ou si vous parlez des places (c’est-à-dire des positions des 2e et 3e aussi),
    • d’un numéro ( n° 1, 2, 7, 12…),
    • d’un cheval,
    • d’un jockey,
    • ou d’un entraîneur par exemple…

Vous pouvez par exemple étudier l’écart sur la course du Quinté+ uniquement, sachant qu’il y a une seule course par jour. Ou bien vous pouvez prendre en compte toutes les courses successives de la journée – et là vous en avez vraiment une multitude, donc un “maillage” très dense et des opportunités de gagner plus nombreuses…

Pour un numéro, l’écart désigne le nombre de courses disputées entre deux victoires de ce numéro. Pour un cheval, un jockey, un driver ou un entraîneur, c’est le nombre de courses disputées depuis sa dernière victoire (ou sa dernière place dans les 3 premiers de l’arrivée) en fonction de ce que vous avez analysé :

    • vous pouvez par exemple calculer l’écart du cheval appelé “Top Gun” pour les 3 premières places dans la course du Quinté+,
    • ou bien vous pourriez calculer l’écart du n°15 pour la 1ère place dans toutes les courses…

Vous devinez que plus l’écart est grand, plus la date de sa dernière victoire est ancienne – et inversement.

Statistiquement, l’écart est une information de grande valeur, qui permet d’élaborer de véritables stratégies de jeu, vous allez comprendre comment…

Pour commencer, voyons comment l’écart se calcule, avec un exemple fictif. Nous allons calculer l’écart du numéro 1 à la 1ère place dans les Quinté+ (rappelez-vous qu’il y a une seule course de Quinté+ chaque jour).

Prenons un exemple, imaginons que le 1er juin, la course est remportée par le n°1 :

    • Ce jour là, le n° 1 est donc à l’écartzéro”,
    • le lendemain le 2 juin c’est le n°6 qui gagne. Le n°1 est donc à l’écart 1,
    • le 3 juin c’est le n°15 qui gagne. Le n°1 est donc à l’écart 2,
    • le 4 juin c’est le n°4 qui gagne. Le n°1 est donc à l’écart 3,
    • le 5 juin imaginons que ce soit le n°12 qui gagne. Le n°1 passe donc à
      l’
      écart 4,
    • imaginons que le 6 juin maintenant c’est à nouveau le n°1 qui gagne, le n° 1 a connu un écart de 4. Et le 6 juin comme il gagne il repasse à l’écart “zéro”.

Alors ça c’était l’écart du numéro 1 : nous avons bien raisonné en numéros… Pour calculer l’écart d’un driver, d’un jockey ou d’un entraîneur c’est exactement pareil ! Selon que vous cherchez l’écart gagnant (c’est-à-dire le premier de la course) ou l’écart placé (c’est-à-dire dans les 3 premiers de la course), vous commencez à compter le jour d’un succès. Puis vous comptez les échecs jusqu’au succès suivant.

Voici un exemple : prenons le jockey Christophe Soumillon qui a couru dans la 1ère  course :

    • Il a gagné la 1ère course, il est donc à l’écart zéro,
    • il court à nouveau dans la 2e course (et là il termine 4e),
    • il court dans la 3e course (il termine 6e) ,
    • et dans la 4e course (il termine 2e de la course).

Donc après la 4e course, Christophe Soumillon est à l’écart 3 en Gagnant et zéro en Placé…

Ça va ? Vous arrivez à suivre ? 

Poursuivons. Un cheval ou un pro qui perd 5 fois de suite, signifie qu’il est à l’écart 5. S’il perd 25 fois de suite, il est à l’écart 25 !

Ceci posé, à quoi sert l’écart ?

Et bien en deux mots ça va vous servir à estimer si un numéro, un cheval ou un entraîneur, un jockey, un driver a de bonnes chances de gagner. Ou bien ça va vous servir à analyser si votre façon de jouer est bonne ! Souvenez-vous de ce que disait Jean-René, l’un de nos correspondants :

“Pour le mois d’octobre, Trio en 6 chevaux : 1 878,45 € de gains, avec un écart maximum de 6…”

Si l’écart d’un numéro, d’un cheval ou d’un professionnel est grand ou élevé, ça veut dire que ça fait longtemps qu’il n’a pas gagné, et donc que ses chances de “briser l’écart” sont importantes. 

Briser l’écart, ça veut dire l’interrompre – gagner, en terme positif… Plus l’écart grossit, plus les chances qu’il se brise sont importantes.

Inversement, si l’écart est faible, comme l’écart 6 dont parlait Jean-René tout à l’heure, ça veut dire que statistiquement les chances sont faibles que le cheval ou le professionnel gagne à nouveau immédiatement.

Une notion complémentaire vous sera très très utile :
c’est l’écart moyen

Vous allez comprendre, suivez bien…

Prenons un exemple : un driver est connu pour son grand talent. Et comme il est talentueux, les meilleurs entraîneurs et propriétaires font appel à lui. 

Résultat : il gagne en moyenne une course sur trois. Une course sur trois, ça signifie que son écart moyen est de 2. Il gagne une course, il perd la suivante, puis la suivante, et il regagne. Sur une longue période, en schématisant, ça vous donne un écart moyen de 2.

Connaître cet écart moyen permet de vous situer : vous pouvez savoir si chaque jour vous êtes au-dessus ou en-dessous. Et ça, ça vous ouvre des horizons !

Sachez que le cheval Coup Sûr, donné chaque jour par le pronostic TÉLÉPRONO du CDCH , a un écart Gagnant moyen de 4, et Placé de 2. Ce qui signifie qu’en moyenne il gagne une fois tous les 5 jours…

Pour calculer vous-même un écart moyen, vous devez analyser une longue période – au moins un mois de résultats par exemple, c’est vraiment un minimum… Donc imaginons que sur un mois le relevé des victoires d’un jockey dans le Quinté+ donne ceci :

    • une victoire le 1er du mois,
    • une victoire le 7,
    • une victoire le 18,
    • puis le 25.

Entre les victoires ça vous donne un écart de 5, puis un écart de 10, puis un écart 6. 

Donc pour connaître l’écart moyen vous additionnez ces écarts 5+10+6 ça fait 21 que vous divisez par 3 – puisqu’il y a eu 3 périodes d’écart. L’écart moyen dans cet exemple sur le mois est de 7.

Grâce aux écarts vous pouvez adapter vos jeux,
en appliquant par exemple une stratégie
bien connue des joueurs confirmés…

Elle se nomme “l’attaque à l’écart”. Le principe est très malin, voyez en quoi il consiste…

Imaginons que le jockey que vous suivez ait un écart moyen de 10 pour la place de 1er. La tactique de “l’attaque à l’écart” consiste à attendre que son écart moyen soit atteint pour commencer à le jouer :

    • si son écart est de 5 au moment où vous voulez jouer, vous patientez sans parier,
    • s’il atteint 8, vous attendez encore,
    • il atteint 10 ? Là ça commence à être intéressant : statistiquement il est au “milieu du gué”. Plus les jours passent sans victoire, plus ses chances de briser l’écart augmentent. Donc l’idée, c’est de commencer à le jouer dès que son écart du jour dépasse son écart moyen.

Astucieux n’est-ce pas ? Une fois que vous savez jongler avec les écarts, ils deviennent vos amis, et peuvent vous apporter énormément pour parvenir à atteindre un efficacité maximale !

Des astuces et stratégies, vous en découvrirez très bientôt d’autres, avec de nouvelles révélations fracassantes, dès le prochain article !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.