Les modes de départ aux courses hippiques, un indice déterminant pour vos jeux…et vos gains !

Les modes de départ aux courses hippiques, un indice déterminant pour vos jeux…et vos gains !

  Le mode de départ est primordial aux courses de chevaux… Elastiques, laser, stalles, autostart… chaque discipline à ses propres modes de départ. Découvrez en quoi ils sont importants et comment
 jouer les numéros qui ont le plus de chances !

  Récemment, l’un de nos membres m’expliquait que pour établir son pronostic, il comparait simplement les chevaux entre eux, les classait du meilleur au moins bon, et jouait ensuite la sélection obtenue. C’est effectivement le bon début pour établir un pronostic. Mais si vous procédez de cette façon, vous « oubliez » de nombreux critères très importants qui ont un impact direct sur le résultat de la course.

  En étudiant, ces critères, vous allez considérablement affiner votre analyse, et donc améliorer vos résultats.

  Le premier critère que vous allez étudier avec 100% Turf 100% Gains est le mode de départ. Le départ d’une course est hyper important ! Qu’il s’agisse de plat, d’obstacle ou de trot, tous les professionnels vous diront que revenir de l’arrière dans des pelotons « touffus » (parfois 20 partants) est loin d’être évident. Rares sont les chevaux qui y parviennent… Or vous pouvez tirer des conclusions très intéressantes de la manière dont le départ d’une épreuve est donné. Que vous souhaitiez choisir vos chevaux vous-même, ou bien « changer la donne » dans le pronostic que vous suivez, vous avez tout intérêt à mettre en œuvre les conseils qui suivent !

Bien partir, c’est avoir fait la moitié du chemin !

Alors pour partir du « bon pied » et vous abonner aux gains du PMU, découvrez quelques conseils de jeu « bien sentis» …

1 – Les départs dans les courses de plat

  Les courses de plat sont lancées en utilisant des stalles de départ. Les chevaux sont rangés un à un par le personnel de l’hippodrome dans les stalles de départ. Mais attention, ils ne rentrent pas dans n’importe quelle « boîte » : quelques jours avant la course, les places sont tirées au sort. Elles sont alors attribuées en commençant par la « corde » (l’intérieur de la piste), le cheval tirant le dernier numéro s’élançant tout à l’extérieur.

Le conseil de 100% Turf 100% Gains : privilégiez les plus petits numéros à la corde (de 1 à 7) qui connaissent en général une réussite supérieure aux autres numéros. Les chevaux qui s’élancent de ces stalles de départ fournissent un effort moindre que les autres pour bien se placer !

  Remarque : cet élément est important sur les distances inférieures ou égales à 2 200 m. Au-delà il est négligeable, les chevaux ayant tout le temps de reprendre leur souffle avant la ligne d’arrivée.

2 – Les départs dans les courses d’obstacle

  Dans les courses d’obstacle, les chevaux sont placés dans une aire de départ, dans laquelle ils se mettent absolument où ils veulent. La ligne de départ est coupée par un faisceau laser. Lorsque le juge au départ (starter) entame le compte à rebours, et que le décompte arrive à zéro, les chevaux ont le droit de couper la ligne de départ. La course est partie… Contrairement aux autres disciplines, le départ en obstacle n’est qu’un élément secondaire car les parcours sont généralement de longue haleine (supérieurs à 3 kilomètres) et les chevaux ont tout le temps de se placer pour bien terminer la course.

3 – Les départs dans les courses de trot

Au trot, il existe 2 types de départ : le départ volté, et le départ à l’autostart. Voici en quoi ils consistent…

1. Les départs voltés

Le conseil de 100% Turf 100% Gains : sur les courtes distances (aux alentours de 2 200 m), choisissez des chevaux qui démarrent bien. Pour les repérer, lisez attentivement les commentaires que vous trouvez dans la presse aux pages consacrées aux performances. C’est vraiment important, car ceux qui sont habitués aux mauvais départs ont vraiment beaucoup de mal à revenir sur les autres chevaux. Sur les distances supérieures à 2 500 m, choisissez un bon finisseur !

Examinez les deux exemples ci-dessous, tirés du journal Paris-Turf : vous voyez dans les commentaires (soulignés) que Gigant Neo part généralement mal. Pour Couch Doctor, c’est l’inverse. Sur courte distance, c’est ce dernier que vous retiendrez…

resultats-paris-turf-gigant-neo-eturf

Voici un cheval qui a du mal à bien démarrer. Retenez-le seulement sur longue distance !

resultats-paris-turf-couch-doctor-eturf

Sur cet extrait de Paris-Turf, Couch Doctor semble effectuer des bons départs. D’ailleurs au final il a gagné…

2. Les départs à l’autostart

Ils concernent uniquement les courses attelées, jamais les courses montées. Les chevaux sont rangés sur deux rangs, derrière les ailes d’une voiture (l’autostart) qui accélère au fur et à mesure et les libère. Les numéros des chevaux sont tirés au sort dans chaque rang, puis placés derrière l’autostart de la manière suivante :

schema-de-course-eturf

  Vous voyez que les chevaux qui portent les numéros 1 à 9 (les plus riches) partent en 1ère ligne : ils sont placés juste derrière l’autostart. Les chevaux qui portent les numéros 10 à 18 sont placés en seconde ligne.

  A Vincennes, le nombre maximum de partants dans ce type de course est de 18. Il est de 16 à Enghien, comme sur la plupart des hippodromes de province, (8 chevaux en 1ère ligne et 8 chevaux en seconde ligne). Les pistes y sont en effet plus étroites, et il est difficile d’aligner autant de concurrents côte à côte.

Le cheval à jouerLe conseil de 100% Turf 100% Gains : le n° 1 est obligé de démarrer très vite s’il veut éviter d’être rapidement enfermé au sein du peloton. Le n° 9 doit faire un effort prématuré pour venir se placer. Quant aux chevaux qui s’élancent au 2e rang, ils doivent penser dès le départ à la façon de s’extirper du peloton pour pouvoir s’exprimer… Mieux vaut par conséquent jouer les chevaux placés au centre du 1er rang (numéros 3 à 7)

Lorsque vous « peaufinerez » vos jeux, tenez compte du mode de départ, c’est un élément important aux courses !